mardi 2 juin 2020

Juin 2020

Reprise des activités à la MJC Monplaisir.


A la faveur de ces temps de confinement, le photographe Blaise Arnold en a profité pour créer une nouvelle série, fort ironiquement intitulée "évasion" inspirée de l'univers du roman noir, il utilise le photomontage en expert
Quelques photos de la série et une interview
Son site

lundi 25 mai 2020

Avril fait la fleur, Mai en a l'honneur !

Beaucoup de fleurs et de fruits pour ce diaporama de fin de mois ...



Petit exercice créatif de composition à partir de silhouettes détourées ...

https://atlasrn.fr/Decor-export


Le livre de la semaine pour comprendre comment fonctionne un éditing
 : ici


lundi 18 mai 2020

Le joli mois de mai

Récapitulatif de notre première semaine de déconfinement. Après les premiers jours plein d'espoir, une semaine bien grise : la météo en berne, la déception de ne pas retrouver toute notre liberté n'y sont pas pour rien. Et puis une fin de semaine ensoleillée, ravive la joie d'être là, de se retrouver et de continuer à vivre, ensemble, autrement.



Les photographies réunies dans2020 année zéro font le récit d’un épisode qui restera peut être comme l’événement fondateur du XXIème siècle. Les photographes du collectif lyonnais item, touchés comme les autres par la pandémie, ont posé chacun un regard intimement lié à leur manière de vivre cet événement. Le terme de “photographe concerné” vient de prendre tout son sens. "Nous ne sommes pas ici en train de raconter les histoires “des autres” mais les nôtres. "
Cliquer ici

Toujours sur cette thématique, à lire un article intéressant de deux sociologues sur 11 photographies réalisées en temps de confinement et de ce qu'elles nous disent sur notre société et sur notre rapport à l'image.
A lire ici



Plus généralement, vous pourrez retrouver sur le site d'Arte toute une série de reportages sur la photographie. Je vous recommande notamment le très beau documentaire sur le photographe indien Raghu Rai.
A voir ici,


Pour finir et à votre demande, quelques liens non exhaustifs pour mieux utiliser Instagram, 
à lire ici
Les secrets d'un joli feed à lire ici  ou ici 
Quelques astuces à lire ici , comment avoir plus de followers et pour finir, une petite idée de la vie d'une influenceuse à lire ici








lundi 11 mai 2020

En mai fais ce qu'il te plaît (ou presque)

Après 8 semaines de confinement, nous pouvons enfin reprendre peu à peu nos activités quotidiennes et un peu de liberté au niveau de nos sorties. Le compte Instagram des ateliers photo de la MJC Monplaisir, poursuit son existence, voici ce qui a été publié la semaine dernière.



Durant cette période de confinement beaucoup de projets participatifs se sont créés pour documenter cette période exceptionnelle à bien des égards. J'ai pu participer à l'un d'entre eux proposé par le Photographe Laurent Champoussin. Deux thèmes par semaine, se rapportant de près ou de loin à la période.
Isolation se présente sous forme d'une revue à télécharger ici

Dans un registre plus historique, je partage avec vous un dossier très complet du MOMA (Museum of Modern Art de New York) sur Dorotea Lange et sa célèbre photographie Migrant mother (spoil alert : on l'a retrouvé 60 ans plus tard, bien vivante et entourée de ses trois filles). Dorotea Lange était à l'époque en 1936, chargée par le gouvernement américain de constituer une banque d'images sur la crise qui frappait les Etats Unis à l'époque et l'exode des paysans ayant tout perdu vers les villes. 
Ce dossier au travers de document d'archives raconte la genèse d'une photo et comment elle est devenue une icône.
Pour en savoir plus, cliquer ici, et plus précisément, ici

 

Concernant la technique photo, il y a énormément de contenus disponibles sur internet pour progresser, je vous livre ici un petit best of des sites existants sur Youtube, il en existe ailleurs bien sûr et c'est loin d'être exhaustif. N'hésitez pas à me faire vos retours sur vos sources favorites.


Et pour finir une proposition de l'URDLA (centre international de l'estampe et du livre, implanté à Villeurbanne) qui propose à chacun, quel que soit l’âge, de faire un voyage dans le temps, et dans le monde, ailleurs que chez soi.
Il s'agit de réaliser un tableau en relief à partir d'une petite voiture à découper et à insérer dans un tableau que vous aurez créé avec ce que vous avez chez vous et avec l’aide d'indications. Prenez ce paysage que vous aurez créé en photo, vous aurez créé un diorama, comme ceux élaborés par Daguerre au début du 19è siècle.
A voir ici

 



lundi 4 mai 2020

Semaine 8

Comme chaque semaine retour sur la semaine de nos ateliers de photographie en période de confinement, sur Instagram. La météo n'était pas au beau fixe et le moral non plus semble-t-il.
Bientôt le déconfinement annoncé, est-ce que cela aura une incidence sur nos photos ?
A suivre ...



Pour élargir nos horizons rien de tel que d'aller voir comment d'autres photographes ont envisagé le même sujet. Ici un collectif de photographes stéfanois



A explorer cette semaine, le site de la Maison Européenne de la Photographie (La MEP pour les intimes) qui propose pléthore d'activités liées à la photographie à faire en famille.
https://www.mep-fr.org/chez-vous/

DU LIVRE PHOTO EN POP UP  (tutoriel et patron compris à télécharger)


Au jeu des questions réponses AUX ENFANTS
Soyez curieux ! Comment, pourquoi, qui, où, depuis quand…

Envoie-nous toutes les questions qui te passent par la tête sur la photographie. Chaque semaine on essaiera d’apporter des réponses… et peut-être de se poser de nouvelles questions !
Comment faire ? Enregistre ta question en indiquant aussi ton prénom et ton âge, avec l’enregistreur du téléphone portable. En mettant des écouteurs avec micro, c’est encore mieux pour le son. Puis, envoie l’enregistrement à reservation@mep-fr.org.
BERTILLE 7 ANS : QUI A INVENTÉ LA PHOTO ? ici
JOSEPH 6 ANS : POURQUOI QUAND ON FAIT UNE PHOTO, L’ŒIL DE L’APPAREIL PHOTO IL FAIT UN CLIN D’ŒIL ? ici
GOYA 11 ANS : COMBIEN Y A-T-IL DE TYPES DE PHOTOGRAPHIES ? ici
MILAN 6 ANS : DANS CERTAINS APPAREILS PHOTO, POURQUOI Y A PAS TOUT DE SUITE LA PHOTO QUI EST DERRIÈRE ? ici

EN PASSANT PAR LE LIVRET DÉCOUVERTE SUR ERWIN WURM

Chaque semaine,  deux pages de présentation d’œuvres à télécharger pour s’amuser à faire les différentes activités proposées : observer, décrire, dessiner, mimer, ressentir. 
A retrouver Ici





















lundi 27 avril 2020

Semaine 7

6è semaine de confinement en images sur le compte Instagram


Et pour suivre le travail et le regard des photographes sur cette période de confinement, abonnez vous à la newsletter de l'Oeil de la photographie

https://loeildelaphotographie.com/fr/




lundi 20 avril 2020

Semaine 6

Comme les semaines précédentes, un petit point sur le compte Instagram en temps de confinement.
Je rappelle que chacun peut y contribuer à tout moment. J'ai même fait une petite vidéo diffusée sur la page Facebook de la MJC pour inciter d'autres adhérents que ceux de l'atelier à y participer. Les deux seules contraintes sont de documenter le quotidien en temps de confinement et de ne pas publier plus d'une photo par jour. Pour que les photos apparaissent sur le compte Instagram, il faut que vous ayez un compte Instagram et que vous publiez vos photos avec le haschtag #ateliersphotomjcmonplaisir et la mention @vbergemonplaisir.
Si certains ne souhaitent pas publier sur Instagram, vous pouvez néanmoins m'envoyer vos photos de la semaine par we transfer le dimanche et je les incluerai dans le diaporama que je prépare généralement le lundi matin et qui est diffusé ensuite sur cette page ainsi que sur le site et/ou la page FB de la MJC.
Place à la semaine 5 avec les photographies de Denis, Françoise, Isabelle, Jacqueline (qui vient de nous rejoindre), Maïté, Ludovic et Valérie.



Dans la série voyons comment les photographes documentent cette période de confinement, j'ai remarqué cette semaine le travail de Jean Paul Noguès


La série des mini-confinés de Nathalie Bossard


"J’ai imaginé cette série jour après jour pour parler et symboliser ces nouvelles interactions : espaces de confinement, notre rapport à la lecture, aux achats de première nécessité, notre rapport à l’extérieur, à l’activité physique, la notion de distanciation sociale…
Chaque image a été conçue avec les moyens du bord et le jeu était de trouver une nouvelle idée chaque jour en se servant de ce que j’avais autour de moi. Il en est résulté 14 photos qui essayent de faire sourire sur ces mesures qui se sont imposées à nous."



Sans rapport avec l’épidémie de Covid19, une figure d'OVNI dans la photographie contemporaine vient de s'éteindre paisiblement dans son sommeil.
Gilbert Garcin né en 1929, a entamé une seconde vie d’artiste à sa retraite, après une carrière dans le commerce de luminaires : il crée une œuvre photographique qui devient très vite une référence. Exposé en France et dans le monde, il séduit le grand public et la critique par son monde d'images soigneusement élaborées. Ses photographies sont composées de figurines découpées (sa propre image en pardessus, souvent accompagnée de celle de son épouse Monique) et mises en scène dans un décor minimaliste.
Fables philosophiques, réflexions humanistes empreintes de légèreté et de poésie, ses photographies parcourent des thématiques universelles comme l’amour, le temps, la gloire. 



Les titres de ses photographies :  "L'ambition raisonnable", "La conquête de l'espace", "Le moulin de l'oubli", "Les Malevitch achètent un tapis", "Les précautions élémentaires".
A voir ici pour plus d'infos

Enfin pour finir un débat sur ce que change Instagram dans le monde de l'art, comment artistes, galeristes, collectionneurs et musées se servent de ce nouveau médium dans leurs stratégies de communication. Intéressant.
à voir ici