dimanche 14 octobre 2012

Sony RX1 : le Leica M pour les pauvres ?

Image du site officiel de Sony


Au cours du dernier Photokina 2012 Sony a fait fureur en dévoilant un appareil photo numérique à capteur plein format (24x36mm) avec un objectif fixe de longueur focale 35 mm ouvert à f/2 : le Cybershot DSC-RX1.

Le titre de ce billet est provocateur, je le reconnais, car une comparaison avec les Leica numériques série M (M8, M9, M10 etc.) revient à mettre sur la même balance des pommes et des poires. Il ne s'agit en aucune manière d'un appareil à télémètre et d'un appareil à objectifs interchangeables. Néanmoins en terme de qualité d'image les premiers tests sont époustouflants.

Les points forts de cet appareil, qui s'adresse aux amateurs confirmés étant donné son prix de 3200€, sont un rapport qualité d'image / prix hors du commun et surtout une compacité inégalée pour un appareil à capteur 24x36 mm.

Bien entendu, les critiques ne se sont pas fait attendre :

  1. Un prix prétendu excessif mais qui ne tient pas en compte de la valeur du couple boitier plein format 24 Mpx - le même que celui du nouveau Sony Alpha A99 - et optique Carl Zeiss® Sonnar® T* 35mm f/2, qui vaut elle seule sur les 1000€ et qui a une qualité d'image au moins équivalente (selon les premiers tests) au Leica Summicron-M 35mm f/2 Asph. qui coute 2185€.
  2. Pas de viseur incorporé au boitier ce qui est très gênant pour un appareil qui s'adresse à un public d'amateurs éclairés. Petit ou grand défaut de Sony qui nous laisse avec l'eau à la bouche mais qui peut être pardonnable car Sony met à disposition un un viseur électronique qui se monte dans la griffe flash/accessoires et qui est vendu sur les 600€ et aussi un viseur optique à un prix inconnu pour le moment. En plus l'écran LCD profite de la technologie Whitemagic qui améliore la visibilité au soleil en rajoutant un pixel blanc aux trois autres rouge, vert et bleu... à voir à l'usage.
  3. Optique fixe (non interchangeable) : ma réponse reste très personnelle mais elle est visiblement partagée par nombreux photographes qui se contentent d'une seule longueur focale, ici le 35mm typique du photo-journalisme. La réponse de Sony consiste à permettre un recadrage à la prise de vue pour simuler une focale 50mm ou 75mm sans perte de qualité d'image étant donné l'excellent capteur 24x36mm. Cela ne fait pas de miracles, mais les premières images font rêver (voir l'excellente prise en main de Steve Huff)

En conclusion, ce n'est surement pas un appareil à tout faire mais on ne peut que louer l'audace de Sony de sortir un boitier qui n'a pas d'équivalent à l'heure actuelle. Difficile de nier l'importance que Sony prend dans toutes les catégories d'appareils photo numériques et sa capacité à innover dans un secteur dominé par Canon et Nikon (qui profitent largement, surtout Nikon, des capteurs de marque Sony, il faut le dire).

Et pour le mot de la fin : je ne travaille pas par Sony !

4 commentaires:

Valérie Berge a dit…

et côté Hybrides ... tu as fais ton choix ?

Andrea D'Amico a dit…

Oui, je vais faire un petit rappel de ce qui se fait de mieux dans toutes le catégories (hybrides, reflex entrée de gamme, milieu, haut, compact expert, compact grand publique...)

Valérie Berge a dit…

super !

The Geeks a dit…

Thanks for review, it was excellent and very informative.
thank you :)